% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > AGENDA > L’autre agenda > Manifestation de solidarité avec les peuples autochtones du Perou

Jeudi 11 juin à 13h

Manifestation de solidarité avec les peuples autochtones du Perou

Depuis ce 5 juin, des contingents de police avec des hélicoptères ont affronté violemment des milliers d’indigènes qui bloquaient une route dans la région d’Amazonas au Pérou. Ceux-ci réclament l’élimination des lois qui visent à attirer les investisseurs étrangers. Il veulent protéger leurs territoires et le milieu ambiant des entreprises multinationales attirées par les ressources pétrolières.

La grève a commencé en avril et touchait les départements de Amazonas, Cusco, Loreto, San Martín y Ucayali. Les protestations ont obligé l’entreprise d’état Petroperu de fermer un de ses oléoducs. L’entreprise argentine Pluspetrol fut contrainte d’arrêter ses activités.

On dénombre déjà une série de morts et des centaines de blessés. Dans la ville de Bagua, il y a des bâtiments qui brûlent et des saccages.

Le porte parole des indigènes, Alberto Pizango responsabilise le gouvernement du président Alan Garcia d’être responsable du génocide. « Ils nous tirent comme des animaux » alors que le mouvement est pacifique. La ministre de l’intérieur, Mercedes Cabanillas, réclame l’établissement du couvre-feu.


Ce jeudi 11 juin à 13h devant l’Ambassade du Perú à Bruxelles (Av Tervuren 179 - 1150 Bruxelles - métro Montgomery)

Divers collectifs de DDHh et de solidarité avec les peuples originaires font appel pour manifester leur solidarité face au massacre commis par le gouvernement de Alan García du Perù.


Appel de la Coordination Andine des Organisations Indigènes (CAOI)
Répression sanglante dans l’Amazonie péruvienne

Urgent : rassemblements devant toutes les ambassades du Pérou, en conformité avec les accords de la quatrième rencontre continentale des peuples et nationalités indigènes de l’Abya Yala

Le gouvernement apriste d’Alan García Pérez a déclenché une répression sanglante dans l’Amazonie péruvienne. Une fois de plus, on cherche à imposer la mort sur la vie, le massacre sur le dialogue. C’est la réponse dictatoriale après 56 jours de lutte pacifique des autochtones : il s’agit encore de pseudos dialogues et négociations, qui se terminent par les balles de toujours, les mêmes depuis plus de 500 années d’oppression.

Nous appelons à une manifestation de caractère pacifique devant l’ambassade du Perú à Bruxelles.

Nous demandons également d’apporter des panneaux, photos et tracts qui informent de la répression subie par les peuples de l’Amazonie au Perú."

- Arlac
- COMABE ( comité de apoyo al pueblo Mapuche)
- Red Alternativas y Solidaridad

Contacts : comabe08@gmail.com


SPIP