% ATTAC - Bruxelles 1 %
Accueil > AGENDA > L’autre agenda > Manifestations : solidarité avec les sans-papiers

Le 23 août à 19h

Manifestations : solidarité avec les sans-papiers

Tous les lundis devant l’Offices des étrangers (11h à 12h)


Le 23 août à 19h, place Van Meenen (Hôtel de ville de Saint-Gilles). Apportez vos ccasseroles et faites du bruit.
De 20h à 22h : concert au Parvis de Saint-Gilles

Tous les lundis de 11h à 12h, devant l’Office des étrangers (8, boulevard Albert II - 1000 Bruxelles)

POUR :

- La liberation de tous les occupants de l’église d’Anderlecht et de celui de l’église St-Bernard
- La suppression des centres fermés
- la régularisation de tous les sans-papiers
- l’arrêt immédiat des expulsions

CONTACT :

- Eglise St-Bernard - Abdelak : 0476/27.62.02 - udep-st.bernard@hotmail.com
- Eglise Ste-Alène - Alba : 0474/23.09.67

tract et affiche à télécharger ci-dessous

PNG - 39.1 ko

- Pour une commune sans expulsion
- Pour la libération de Vicente et des occupants de l’église d’Anderlecht
- Pour l’arrêt des expulsions et suppression des Centres fermés
- Pour la régularisation de tous les Sans-papiers

Le mouvement des sans-papiers a pris depuis un an une ampleur nationale : occupations d’église, manifestations devant les centres fermés, grèves de la faim, manifestations nationales, dont la dernière le 17 juin 2006 a rassemblé 15.000 personnes devant l’Office des étrangers. Il y a aujourd’hui, en Belgique, plus de quarante lieux d’occupation regroupant 600 personnes. A Saint-Gilles, les sans-papiers qui ont tenté d’occuper l’église du Parvis, le 5 avril, se sont heurtés à la police ; le bourgmestre a interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et, le 4 mai, les grèvistes de la faim de l’avenue Paul Dejaer ont été délogés de force, sous un prétexte sanitaire. Depuis le début du mois de juin, un groupe de sans-papiers occupe l’église Saint-Bernard et un autre l’église Sainte-Alène. Les deux églises sont devenues le point de ralliement des sans-papiers et des clandestins de la commune.

Ces occupations ont pour but de rendre visible la situation inadmissible dans laquelle le gouvernement plonge des dizaines de milliers de familles. Les sans-papiers vivent dans la peur d’être expulsés, ils ont toutes les peines du monde à faire inscrire leurs enfants à l’école, mais surtout ils sont obligés, pour survivre, de travailler au noir. Ils n’ont pas droit à la sécurité sociale, ce qui veut dire pas de soins médicaux, pas d’assurance chômage, pas de pension ni d’allocations familiales, sans parler du pécule de vacances. Et dans la mesure ou leur précarité contribue à faire baisser les salaires et détériorer les conditions de travail de tous les travailleurs en situation régulière, le combat des sans-papiers devient le combat de tous.

Le gouvernement a fait voter une réforme du droit d’asile qui ne concerne que les réfugiés politiques, soit 7 ou 8.000 demandeurs d’asile. Rien en matière d’immigration, rien pour la grande masse des sans-papiers qui vivent et travaillent en Belgique. Et pour donner le ton, au moment où la loi passait devant le Parlement, le bourgmestre d’Anderlecht et l’Office des étrangers faisaient arrêter brutalement les 48 occupants de Notre Dame Immaculée Conception. Ils sont aujourd’hui menacés d’expulsion et détenus en centre fermé au mépris de l’article 5 de la Convention européenne des droits de l’homme. Vicente, un occupant de l’église Saint-Bernard, a également été capturé et roué de coups avant d’être envoyé au centre fermé de Vottem. A Saint-Gilles les manœuvres d’intimidation se précisent : la police locale de la zone Anderlecht - Saint-Gilles a procédé à un contrôle d’identité musclé à Saint-Bernard et le Service Incendie de la région (SIAMU) a rédigé un rapport dans lequel il s’oppose formellement à l’occupation des églises. Faisons respecter le droit des sans-papiers à occuper les églises.

Ce 23 août, cela fait dix ans, jour pour jour, que les trois cents occupants de l’église Saint-Bernard à Paris ont été évacués par les CRS. Cet évènement qui reste dans les mémoires comme un sommet de la répression contre les sans-papiers, a donné naissance à la Coordination Nationale des Sans-Papiers (CNSP) qui rassemble des collectifs à travers toute la France. Aujourd’hui, nous nous solidarisons avec les sans-papiers de France pour commémorer cette journée. A l’heure où la politique d’immigration et la répression s’organisent au niveau européen, il est indispensable de s’unir à l’échelle de l’Europe. C’est dans ce but qu’une coordination internationale a commencé à prendre forme.

Les occupants des églises mènent une lutte longue et difficile, ils ont besoin de votre soutien. Vous êtes chaleureusement invités à participer

- à la manifestation mensuelle dans les rues de Saint-Gilles,
- à la manifestation hebdomadaire devant l’Office des étrangers, le lundi de 11 à 12 h,
- aux réunions de l’Assemblée générale de l’occupation, le lundi à 18h30 à l’église Saint-Bernard ou le mardi à 20h à Sainte-Alène.

Vous pouvez aussi apporter de la nourriture et des produits de première nécessité, ou tout simplement rendre visite aux occupants. A partir du mois de septembre, une permanence juridique, ouverte à tous les sans-papiers, sera assurée chaque semaine à l’église Saint-Bernard.

- Assemblée générale de l’occupation de l’église Saint-Bernard -
83 rue de la Source, 1060 Saint-Gilles (Abdelhak 0476 27 62 02)
- Assemblée générale de l’occupation de l’église Sainte-Alène -
53 avenue des Villas, 1060 Saint-Gilles (Alba : 0474/23.09.67)



INVITATION :

Le Cinéma Nova, qui organise actuellement son PleinOpenAir invite tous les manifesfants à les rejoindre après la manif du 23 août, au 43 rue des Chartreux (1000 Bxl), pour une série de projections gratuites. On pourra y voir le film de Tristant Wibault "Les Maîtres Chanteurs" qui raconte la grève de la faim des sans-papiers iraniens qui occupaient l’église des Minimes à Bruxelles

Un film auto-produit par le collectif VoX

Plus d’info sur cette soirée du PleinOpenAir :

- Info soirée PleinOpenAir 23 août 2006 (a)

- Info soirée PleinOpenAir 23 août 2006 (b)


SPIP